Home / Actualité à la Une / Tigzirt: Les gendarmes cèdent devant la pression du comité de village
Tigzirt: Les gendarmes cèdent devant la pression du comité de village

Tigzirt: Les gendarmes cèdent devant la pression du comité de village

gendarmerie algérie

 

La mobilisation de tous les villageois, l’Observatoire des Droits de l’Homme de Tizi-Ouzou et de la société civile ont poussé les gendarmes à reculer devant la pression de la population locale. Par peur de la réaction des habitants de Tifra et de toute la région de Tigzirt, les gendarmes du pouvoir raciste d’Alger ont presque présenté leur mea-culpa.

 

Les gendarmes de la brigade de la circonscription de Tigzirt, qui avaient retiré hier après-midi, le registre de commerce au propriétaire d’une cafétéria du village de Tifra après l’avoir sommé de fermer ont fait machine arrière, ce matin.
La mobilisation de tous les villageois appuyés par l’Observatoire des Droits de l’Homme de Tizi Wezzu et par la société civile a poussé les gendarmes à reculer devant la magnifique pression imposée par la population locale. Par peur de la réaction des habitants de Tifra et de toute la région de Tigzirt, les gendarmes du régime raciste d’Alger ont presque présenté leur mea-culpa.

Ce matin, les mêmes gendarmes, qui avaient brutalisé le propriétaire de la cafétéria, se sont présentés au même endroit pour restituer les documents saisis au commerçant. « Vous-pouvez ouvrir quand vous voulez et personne ne vous dérangera », aurait déclaré un officier de la gendarmerie au propriétaire, dont le seul tort est d’avoir servis des cafés à des clients pendant la journée en ce mois de ramadan. Mois dit sacré pour les musulman. Ainsi, ce corps de sécurité qui a réprimé dans le sang le peuple Kabyle en assassinant 130 jeunes, entre 2001 et 2003, ne jouit d’aucune estime en Kabylie. Les Kabyles savent que cet instrument répressif du régime d’Alger ne recule que lorsqu’il est soumis une grande pression populaire.

Notons que cette années plusieurs bars, cafés et restaurants en Kabylie ont décidé de continuer à travailler même pendant journée. Contre les lois antidémocratiques en vigueur du pouvoir central d’Alger, c’est la seule réponse que la population peut donner.
Le peuple Kabyle commence à s’imposer et à prendre son destin en main. Ce sont les prémices d’un soulèvement populaire contre le colonisateur.

 

Source: Tamurt.info

About Amazigh AQVAYLI

Amazigh AQVAYLI
Citoyen du monde

Commentaire

Scroll To Top