Home / Actualité à la Une / Pétition internationale pour l’attribution du prix Nobel de la paix 2014 à Julian Assange et Edward Snowden
Pétition internationale pour l’attribution du prix Nobel de la paix 2014 à Julian Assange et Edward Snowden

Pétition internationale pour l’attribution du prix Nobel de la paix 2014 à Julian Assange et Edward Snowden

L’Union Populaire Républicaine lance le jeudi 4 juillet 2013 une grande pétition internationale, en français, anglais et espagnol dans un premier temps, pour demander que le Comité Nobel norvégien attribue le prix Nobel de la paix 2014 conjointement à MM. Julian Assange et Edward Snowden.

Ces deux personnalités, connues et approuvées par des millions de personnes à travers le monde, se sont distinguées de façon éminente et pacifique par leurs actions en faveur du respect des droits de l’homme, de la liberté de l’information et du secret des correspondances au niveau planétaire.

Leurs actions sont pleinement conformes à la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme adoptée par la résolution 217 (III) A de l’Assemblée générale des Nations unies le 10 décembre 1948 et notamment par les États-Unis d’Amérique. Elles visent en particulier à faire respecter l’article 12 de cette Déclaration universelle qui dispose que « nul ne sera l’objet d’immixtions arbitraires dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance ».

L’action de MM. Julian Assange et Edward Snowden est capitale pour l’avenir de l’humanité puisqu’elle vise à empêcher l’avènement d’un univers effrayant de surveillance généralisée de tous les êtres humains comparable à celui décrit par George Orwell dans son roman d’anticipation 1984.

Le Comité Nobel norvégien a eu pour jurisprudence constante d’attribuer le prix Nobel de la paix à des personnalités qui avaient œuvré de façon semblable en faveur des droits de l’homme. Il a, en outre, souvent distingué des personnalités qui n’avaient pas hésité à mettre leur sécurité et leur liberté personnelles en jeu pour cette noble cause, en comptant que l’attribution du prix Nobel de la paix leur apporterait une immunité de fait.

Andreï Sakharov, Lech Wałęsa, Desmond Tutu, Aung Saung Suu Kyi, le Dalaï Lama, Liu Xiaobo ont, par ce moyen, été protégés de la vindicte d’autorités gouvernementales.

En attribuant le prix Nobel de la paix 2014 à Julian Assange et à Edward Snowden, le Comité Nobel norvégien n’agirait pas seulement comme le lui commandent les idéaux élevés du Prix qu’il délivre ; il ferait opportunément la preuve de son impartialité vis-à-vis des autorités de Washington.

 

FIN DU COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 

MODE D’EMPLOI ET CONSEILS

Nous appelons tous les adhérents et sympathisants de l’UPR à signer et à faire signer tout autour d’eux la présente pétition, dont le texte est reporté ci-infra.

Il n’est bien entendu pas du tout nécessaire de partager tout ou partie des analyses de l’UPR pour signer ce texte, qui s’adresse à l’humanité toute entière et qui vise un but qui va bien au-delà de la situation politique, économique et sociale de la France.

Cette pétition est pour l’instant disponible en français, anglais et espagnol. Nous souhaitons pouvoir la diffuser dans le plus grand nombre possible de langues du monde et nous accueillerons donc avec gratitude toute proposition de traduction dans une autre langue (allemand, russe, portugais, italien, chinois, arabe, japonais, polonais, grec, turc, suédois, hindi, vietnamien, swahili, espéranto, etc.).

Les propositions de traduction doivent nous être transmises à http://www.upr.fr/nous-contacter

Le site hébergeant la pétition nous a informé que les versions dans les différentes langues feront l’objet d’un cumul mondial du nombre de signatures.

Nous insistons sur la nécessité de donner à cette pétition le plus grand retentissement planétaire car l’enjeu est fondamental pour les libertés publiques du XXIe siècle. Nous demandons donc instamment à tous nos lecteurs de diffuser cette pétition à tous les réseaux sociaux, en France mais aussi dans le monde, afin d’obtenir un afflux massif de signatures venues de toute la planète.

Comme l’a récemment dit Glenn Greenland, le journaliste du Guardian qui a diffusé les révélations d’Edward Snowden, « le courage est contagieux ». Nous ne devons pas laisser s’installer l’univers effroyable de George Orwell.

 

PÉTITION EN LANGUE FRANÇAISE


AUX MEMBRES DU COMITÉ NOBEL NORVÉGIEN : POUR L’ATTRIBUTION DU PRIX NOBEL DE LA PAIX 2014 À J. ASSANGE ET À E. SNOWDEN

Nous, soussignés, agissant en tant que membres de l’humanité tout entière,

Considérant que la reconnaissance de la dignité, inhérente à tous les membres de la famille humaine, et de leurs droits égaux et inaliénables, constitue le fondement de la liberté, de la justice et de la paix dans le monde,

Considérant que la Déclaration universelle des droits de l’homme (DUDH), adoptée par la résolution 217 (III) A de l’Assemblée générale des Nations unies le 10 décembre 1948, a solennellement proclamé que « l’avènement d’un monde où les êtres humains seront libres de parler et de croire, libérés de la terreur et de la misère, constitue la plus haute aspiration de l’homme »,

Considérant que, selon l’article 12 de cette Déclaration universelle, « nul ne sera l’objet d’immixtions arbitraires dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance »,

Considérant que, selon le Préambule de cette Déclaration universelle, « il est essentiel que les droits de l’homme soient protégés par un régime de droit pour que l’homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l’oppression »,

Considérant que M. Julian Assange, informaticien et cybermilitant de nationalité australienne, fondateur, rédacteur en chef et porte-parole de WikiLeaks, agissant conformément aux principes fondamentaux posés par la Déclaration universelle des droits de l’homme, a constamment œuvré pour permettre à tous les citoyens du globe d’avoir librement accès à une information qui ne soit pas uniquement placée sous le contrôle des États ou manipulée par les puissances d’argent,

Considérant qu’en reconnaissance de son action en faveur de la liberté d’accès à l’information et de la lutte contre la censure, M. Julian Assange a reçu plusieurs prix de renommée internationale, notamment :

• le « Media Award 2009 » d’Amnesty International (prix Nobel de la paix 1977),

• l’Index on Censorship Award 2008 du journal The Economist,

• la médaille d’or de la Sydney Peace Foundation pour la « défense du droit des individus à la connaissance »,

Considérant que M. Edward Snowden, informaticien de nationalité américaine, ancien employé des services de renseignement des États-Unis d’Amérique, agissant conformément à l’éthique et aux principes fondamentaux posés par la Déclaration universelle des droits de l’homme, a dévoilé à l’opinion publique mondiale :

• l’existence d’un système généralisé de captation des métadonnées des appels téléphoniques aux États-Unis,

• l’existence d’un système d’écoute planétaire des communications privées sur Internet conduit secrètement par le gouvernement américain sous le nom de programme de surveillance PRISM,

• et l’existence d’un système comparable conduit secrètement par le gouvernement du Royaume-Uni sous le nom de TEMPORA,

Considérant que ces informations sont jugées parfaitement crédibles par toute la communauté mondiale des informaticiens et des services de renseignements,

Considérant que le gouvernement des États-Unis d’Amérique n’a aucunement démenti ces informations rendues mondialement publiques par M. Snowden, mais qu’il en a au contraire confirmé implicitement l’authenticité en décidant de poursuivre son ressortissant sous les chefs d’accusation d’espionnage, de vol et d’utilisation illégale de biens gouvernementaux,

Considérant que ces informations ont été jugées d’une gravité telle que le gouvernement de la République fédérale d’Allemagne, notamment, a demandé officiellement, par la voie de son ministère de la Justice, aux autorités américaines et britanniques des explications sur les tenants et aboutissants des systèmes d’interception PRISM et TEMPORA,

Considérant que ces systèmes d’écoute et d’interception, secrets, universels et systématiques, violent au niveau planétaire le principe essentiel du secret des correspondances, violent en conséquence l’article 12 de la Déclaration universelle des droits de l’homme (DUDH) précité,

Considérant qu’en alertant l’opinion publique mondiale sur ces systèmes qui laissent craindre l’avènement d’un univers effrayant de surveillance généralisée de tous les êtres humains comparable à celui décrit par George Orwell dans son roman d’anticipation 1984, M. Edward Snowden doit être remercié comme étant un bienfaiteur de l’humanité,

Considérant que le Comité Nobel de la Paix a eu pour jurisprudence constante d’attribuer le prix Nobel de la paix à des personnalités mondiales qui avaient en particulier œuvré de façon pacifique en faveur du respect des droits de l’homme,

Considérant que le Comité Nobel de la Paix a notamment attribué le Prix Nobel de la Paix :

• à Andreï Sakharov en 1975 « pour sa campagne en faveur des droits de l’homme », en dépit des protestations des autorités de son propre pays,

• à Amnesty International en 1977 « pour son combat en faveur des droits de l’homme et du respect de la Déclaration universelle des droits de l’homme »,

• à Barack Obama en 2009 « pour ses efforts extraordinaires afin de renforcer la coopération entre les peuples »,

• à Liu Xiaobo en 2010 « pour sa lutte de longue durée et sans violence, en faveur des droits de l’homme », en dépit des protestations des autorités de son propre pays.

Considérant que le Comité Nobel de la Paix a souvent eu le souci, complémentaire du précédent, d’attribuer le prix Nobel de la paix à des militants des droits de l’homme dont la sécurité et la liberté personnelles étaient en jeu, en tablant sur le fait que l’attribution du Prix Nobel leur apporterait une immunité de fait,

Considérant que MM. Julian Assange et Edward Snowden ont œuvré de façon éminente et pacifique en faveur du respect des droits de l’homme, de la liberté de l’information et de la liberté du secret des correspondances au niveau planétaire, et que cette action les rend irréfutablement pleinement éligibles à l’attribution du prix Nobel de la paix,

Considérant que la sécurité et la liberté personnelles de MM. Julian Assange et Edward Snowden sont actuellement immédiatement et gravement menacées par les autorités américaines et que l’attribution du prix Nobel de la paix serait un moyen de les protéger, tout comme l’attribution du prix Nobel de la paix a protégé en leur temps Andreï Sakharov, Lech Wałęsa, Desmond Tutu, Aung Saung Suu Kyi, le Dalaï Lama, Liu Xiaobo, etc., de la vindicte d’autres autorités gouvernementales,

demandons officiellement et solennellement à :

• M. Thorbjørn Jagland, Président du Comité Nobel norvégien

• Mme Kaci Kullmann Five, vice-Présidente du Comité Nobel norvégien

• Mme Inger-Marie Ytterhorn, membre du Comité Nobel norvégien

• Mme Berit Reiss-Andersen, membre du Comité Nobel norvégien

• M. Gunnar Stålsett, membre du Comité Nobel norvégien

ainsi qu’à M. Geir Lundestadt, secrétaire du Comité Nobel norvégien

d’attribuer le prix Nobel de la paix 2014 conjointement à MM. Julian Assange et Edward Snowden « pour leur combat pacifique en faveur du droit imprescriptible des êtres humains à la liberté de l’information et au secret absolu de leurs correspondances, en vertu du préambule et de l’article 12 de la Déclaration universelle des droits de l’homme adoptée solennellement par l’Organisation des Nations unies. »

Pour signer cette pétition en français : http://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/aux-membres-du-comit%C3%A9-nobel-norv%C3%A9gien-pour-l-attribution-du-prix-nobel-de-la-paix-%C3%A0-j-assange-et-%C3%A0-e-snowden

François Asselineau

Site Internet : http://www.u-p-r.fr/
Facebook : http://www.facebook.com/upr.francoisasselineau
Twitter : https://twitter.com/# !/UPR_Asselineau
Blog : http://www.francoisasselineau.fr
Tumblr : http://upr-asselineau.tumblr.com

About Amazigh AQVAYLI

Amazigh AQVAYLI
Citoyen du monde

Commentaire

Scroll To Top